Cet article va vous expliquer le fonctionnement de Google, de l’indexation aux résultats de recherche.

Lorsqu’une personne tape un mot ou une expression dans la barre de recherche Google, elle voit apparaître une liste de pages Web en rapport avec sa requête. Ce processus commence avec le robot d’exploration (Googlebot) qui visite des millions de sites Web et lit tout le contenu HTML de ces sites, ainsi que les liens entre eux. Les informations relatives à chaque site sont ensuite stockées dans une base de données appelée « index primaire de Google »

Le Googlebot continue à visiter ces sites régulièrement et à mettre à jour les informations stockées dans cette base de données. Le travail d’assemblage des résultats de recherche est ensuite confié à un algorithme, qui lit toutes ces données dans l’index et les diffuse lorsqu’un utilisateur demande des « résultats de recherche »

Cet algorithme utilise d’innombrables facteurs pour déterminer la pertinence d’une page Web et de son contenu (les données sont confidentielles mais il semblerait que plus de 200 critères soient pris en compte). Google s’efforce toujours de classer les pages les plus pertinentes en premier, afin que les utilisateurs obtiennent exactement ce qu’ils souhaitent lorsqu’ils utilisent leur moteur de recherche.

L’index est constamment mis à jour par le biais de trois processus différents : l’exploration, le stockage et la diffusion. Le processus commence par le « crawling », au cours duquel les nouvelles informations des sites web sont indexées par divers logiciels appelés « web crawlers » Ceux-ci sont également connus sous le nom de « bots » ou simplement de « serveurs » Lorsqu’un utilisateur saisit des mots clés dans Google pour une requête particulière (par exemple, combien de grammes y a-t-il dans un kilo ?), ces termes doivent être convertis en code lisible par la machine avant d’être comparés aux éléments de la base de données – une opération effectuée par des algorithmes complexes.

L’étape suivante consiste à stocker les informations. Google stocke les données dans deux bases de données différentes : l' »index URL » et l' »index corps/HTML ». La première ne contient que des informations sur les pages Web (uniquement leurs adresses), tandis que la seconde contient tout le contenu visible d’une page, ainsi qu’un codage spécialisé qui fournit des informations supplémentaires sur les images, les vidéos, etc.

Enfin, nous avons la diffusion : il s’agit de récupérer les éléments pertinents des deux index et de les renvoyer aux utilisateurs lorsqu’ils demandent une recherche en ligne. En réalité, il existe de nombreuses copies de ces bases de données principales dispersées sur des serveurs dans le monde entier, de sorte que si l’une d’entre elles tombe en panne pour une raison quelconque, elle peut simplement être remplacée par une autre. L’ensemble du processus se déroule très rapidement ; les résultats apparaissent presque instantanément après avoir tapé une requête dans la barre de recherche de Google et les mises à jour des pages indexées sont effectuées en quelques secondes.

Ce système complexe est en constante évolution, car de nouveaux critères de classement des sites sont régulièrement introduits par les Googlers. Toutefois, une chose ne changera jamais : leur objectif est de fournir aux utilisateurs des résultats de recherche précis et pertinents à chaque fois qu’ils utilisent le service.

En conclusion, être bien référencé est stratégique et pour cela soit vous pouvez consacrer du temps à vous former et du temps toutes les semaines pour optimiser votre site au regard des 200 critères pris en compte par l’algorithme soit vous confiez cette tâche à une agence digitale performante spécialisée en SEO telle que SearchBooster Agence SEO qui vous proposera une approche personnalisée et adaptée à votre budget et à vos besoins.