Le référencement est un outil permettant aux utilisateurs et au site de se rencontrer sur un même centre d’intérêt. Les sites jouent de leur notoriété pour apporter réponses aux internautes via les recherches. Le Search Engine Marketing ou SEM englobe tous les moyens marketing, pour optimiser cette notoriété sur les moteurs de recherche.  Le SEA est une stratégie du SEM, qui nécessite beaucoup d’attentions comparé à ces deux compères : le Search Engine Optimization (SEO) et le Social Media Optimization (SMO). Cependant, une multitude de gens résident encore dans l’ignorance du SEA, et surtout des termes employés dans ce domaine.

Qu’est-ce que le SEA ?

Le SEA, acronyme de Search Engine Advertising, est le référencement payant par définition. Etant un outil du marketing digital, il optimise la visibilité d’un site, mais dont l’annonce sur le moteur de recherche est payant. Le SEA fonctionne telle une vente aux enchères de mots clés, aboutissant à un coût par clic maximum ou CPC max (enchères). Plus les mots clés sont usés par d’autres sites, plus leurs couts par clic ou CPC augmentent. De par ce billet payant, le SEA doit partir d’une bonne base stratégique pour que cet investissement, l’annonce, soit productif. Consultez justsearch.fr pour plus d’informations. Mais en gros, il existe plusieurs types d’annonces :

  • Annonces textuelles Adwords sous forme de texte publicitaire.
  • Réseau display, qui est un réseau renfermant tous les sites, applications, vidéos partenaires de google. Ce réseau concède plus facilement au partage des annonces (textes, vidéos et images) ;
  • Le remarketing est une technique de re-ciblage marketing des personnes qui ont déjà visité le site, afin de ne pas les perdre ;
  • Google shopping permet directement l’apparition des produits de ventes e-commerce sur la page des résultats de recherches de Google.

Les termes utilisés pour travailler le SEA

Tous les termes associés au travail du SEA gravitent autour de mots-clés et de précision. Aussi, avant d’entamer un SEA, il est capital d’émettre une stratégie claire et exacte. Mais quels sont ces fameux mots ?

Mots-clés : sont les termes ou mots utilisés pour faire apparaître vos annonces sur le moteur de recherche. A savoir, il existe deux types de mots-clés : les mots clés en requête large et les mots clés exacts.

Les mots-clés en requête large : sont des mots qui s’étendent sur plusieurs thèmes et peuvent apparaître un peu partout lorsqu’un utilisateur utilise une expression similaire, des termes mal orthographiés, des synonymes, homonymes etc. Cependant, le fait qu’ils ne soient pas ciblés peuvent provoquer un rebond de la part des internautes et peuvent faire échouer l’objectif premier de l’annonce.

Les mots-clés exacts : exigent l’écrit exact de la part de l’internaute pour que le site en question s’affiche. Dans le meilleur des cas, des mots mal-orthographiés peuvent également le faire apparaître.

Modificateur de requête large : permet de limiter les résultats obtenus, en réduisant les synonymes et les termes associés. Pour ce fait, il suffit d’ajouter unv+ sur un mot-clé donné.

Mots-clés à exclure : est un moyen de ciblage. L’apparition de vos produits n’importe où peuvent s’avérer être un grand handicap. Les mots exclus rendent la gamme de recherches moins chargée et rend le site plus crédible. Exemple : pour une recherche « voiture » et « -sport » pour mot-clé à exclure, toutes les voitures apparaîtront sauf les voitures de sport.

Les termes utilisés pour améliorer et rentabiliser le SEA

L’annonce Adwords est un investissement pour toute vente e-commerce, dû au fait qu’il soit un billet payant. Désormais, tous les termes qui vont suivre tourneront autour du coût, de bénéfice, et amélioration.

  • Google search CTR ou Click Throug Rates: désigne plus communément le taux de clics. Ce dernier permet de mesurer le niveau de popularité du site et de reconnaître les améliorations en termes de travail du contenu de l’annonce, pour une meilleure optimisation de votre site.
  • Taux de conversion indique la relation entre le nombre de conversions et le nombre de clics.
  • ROAS ou Return On Ad Spend  est également un pourcentage qui définit le bénéfice par rapport aux ventes effectuées grâce à l’annonce SEA. Celui-ci se calcule en soustrayant la somme de vente faite via l’annonce, par les dépenses assimilées au total de CPC, puis en divisant tout cela par le total de CPC-même.